Au sommaire de la Revue du Symev n°15 : formation des futurs CP, bilan des Journées Marteau et victoire du Symev au sujet du commerce de l’ivoire

Posté le par & classé dans Non classé.

“À rebours de certains de nos contemporains, paraît-il si préoccupés du présent qu’ils sont souvent prêts à lui sacrifier l’avenir, les commissaires-priseurs ne disent pas “après moi le déluge” ! Passeurs d’objets et d’œuvres, ils entendent aussi assumer leur rôle de passeurs d’une longue tradition professionnelle appelée à se prolonger au-delà d’eux-mêmes à travers les nouvelles générations.” C’est ainsi que Maître Osenat, président du Symev présente cette nouvelle édition de la Revue du Symev dont le dossier est consacré à “la formation des nouvelles générations de commissaires-priseurs”.

A cette occasion, la parole a été donnée à des experts et des grands témoins, tels que Gérard Sousi, président de l’Institut Art & Droit, ou Frédéric Ballon, directeur de Drouot Formation. Conformément au souhait de Damien Leclere, vice-président du Symev, ce chantier est aussi “une occasion de libérer l’intelligence collective de notre profession”. C’est pourquoi notre  dossier s’appuie aussi sur les témoignages et les retours d’expérience de la nouvelle génération de commissaires-priseurs, et même des futures générations puisque les élèves en cours de formation ont également été consultés. En découvrant leurs réflexions, chacun en sera convaincu : la relève dispose des qualités nécessaires pour accomplir son rôle. Elle est loyale, enthousiaste, dynamique et passionnée !

Enfin, au-delà de ce dossier crucial, cette quinzième édition rappelle les actions menées par le Symev pour défendre et promouvoir notre belle profession. Elle revient ainsi sur le succès rencontré par les Journées Marteau 2017 qui ont permis d’accueillir quelque 130.000 visiteurs dans nos maisons de ventes ou encore sur la réussite de l’action menée par le Symev et ses partenaires du marché de l’art pour obtenir une modification de l’arrêté du 16 août 2016 relatif à l’interdiction du commerce de l’ivoire d’éléphants et de la corne de rhinocéros sur le territoire français. Une initiative couronnée de succès puisque, le 4 mai dernier, un nouvel arrêté a corrigé l’essentiel des graves défauts du premier.

Preuve est ainsi apportée qu’avec de la détermination et de la pédagogie, il est parfaitement possible de faire entendre les requêtes de notre profession aux pouvoirs publics tant ceux-ci ne demandent qu’à travailler en bonne intelligence avec une profession libre et responsable.

Bonne lecture !

Télécharger la Revue du Symev n°15.

 

Laisser une réponse

  • (ne sera pas publié)

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Scroll Up