« Achetez de l’art ! » : la belle initiative d’un cybermilitant du marché de l’art

Posté le par & classé dans Non classé.

achetezdelart-450« Le marché de l’art ne se résume pas à des records d’enchères à 8 chiffres ou des affaires de faux et de vols. Il faut faire évoluer la perception qu’en a le grand public, dont la jeune génération – amateurs d’art et futurs collectionneurs – qui doit comprendre que ce marché lui est accessible » Cette conviction, évidemment partagée par le Symev et ses membres, a conduit Guillaume Horen, consultant en communication numérique, à lancer la campagne « Achetez de l’art ».

Bon connaisseur du marché de l’art et lui-même collectionneur à ses heures, il est déterminé à transmettre sa passion. « Peu de gens achètent encore de l’art, parce qu’ils croient, à tort, que c’est réservé à une élite culturelle ou financière. Et de la sorte ils passent à côté de quelque chose, car acheter de l’art, dans un atelier d’artiste, en galerie, aux enchères, lors d’un salon ou sur Internet, est captivant voire addictif, permet de se faire plaisir et aussi de réaliser de bonnes affaires », explique-t-il.

Le principe de la campagne est simple : il s’agit essentiellement de proposer aux personnes partageant ses objectifs de la relayer et de marquer leur soutien en affichant des badges numériques « Achetez de l’art » sur les pages de leurs sites internet, blogs et réseaux sociaux. Quelques semaines après son lancement, l’initiative suscite déjà un bel engouement : le petit logo noir et blanc fleurit sur les réseaux sociaux – Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+, Instagram -, suscitant ainsi de nouvelles vocations militantes. À ce jour, sur Facebook, la page dédiée à la campagne a déjà recueilli plus de 2500 mentions « j’aime ». Ceux qui restent allergiques aux nouvelles technologies ne sont toutefois pas oubliés : il est également possible d’acquérir et diffuser le logo « Achetez de l’art » sous la forme de bons vieux autocollants, d’écussons et bientôt d’autres produits dérivés.

Mais Guillaume Horen n’entend pas en rester là. Après la phase dédiée au recueil d’un maximum de soutiens, il envisage déjà de nouvelles actions comme, par exemple, la création de groupes de réflexions réunissant les différents acteurs du marché de l’art ou l’organisation d’événements. Avec toujours un même objectif : inciter nos contemporains à se laisser tenter par l’acquisition d’œuvres d’art et d’objets anciens. Une initiative que le Symev et ses membres ne peuvent que saluer tant elle fait écho à nos propres convictions.

Pour en savoir plus : consultez le site internet « Achetez de l’art » ou rejoignez les pages dédiées ouvertes sur Facebook, Twitter, Google+, LinkedIn, ou encore Instagram.

Laisser une réponse

  • (ne sera pas publié)

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Scroll Up